• Chère Afrique du Sud

    sky

    Chère Afrique du Sud, 

    En six mois, tu m'as appris bien plus que depuis ma tendre enfance. Tu m'as appris tellement et je ne t'en serais jamais assez reconnaissante...

    C'est vrai, au début, je n'y croyais pas. Quand ma mère m'a certifié que l'on aller vraiment partir vivre six mois, dans ta plus belle ville, je ne voulais pas y croire. C'était impossible. Mais, six mois, c'était rien. Alors, au fil du temps, je m'y suis habituée. Je l'ai annoncé à mes amies, et j'étais prête à partir. Grâce à ce départ, tu ne peux pas savoir comme j'ai profité de mes derniers moments avec mes amis pour quelques mois de séparations. Je t'avoue que j'étais nostalgique quand on a pris la route pour l'aéroport, ce dimanche là. Et le lundi matin, alors que je me réveillais pendant que la ville dormait encore, j'ai eu une pensée pour tout ce que je laissais en France. Mais il était trop tard pour reculer et de puis toute manière, je n'avais pas le choix...

    Je te connaissais déjà, j'étais venue en vacances, même si mes souvenirs étaient confus et lointains, tu étais belle, c'ela était une certitude.

    Une fois arrivée sur ton sol, je t'avoue que j'étais un peu déboussolée. Malgré tout, je m'y suis habituée. Cela a pris quelques temps mais j'ai compris qu'ici, ce n'était pas la France. Ce n'était pas pareil, une autre culture, c'était différent. Mais je t'ai aimé. Je suis tombée amoureuse de la vue que l'appartement où j'ai vécu pendant six mois m'offrait. Ta chère ville Cape Town est une pépite de la nature. Au pied d'une montagne, face à la mer, elle a tout pour plaire et elle m'a plu. Vu qu'on se dit tout, un soir, peu après notre installation, j'ai pleuré. Dans le noir, silencieusement. C'est bête hein mais c'était plus fort que moi, tout me manquer. Mais comme je dis, avec le temps, je m'y suis faite et quand je pensais à mes amis, je n'avais plus des larmes qui perlaient au coin de l’œil.

    Ici, je me suis faite ma petite routine. Même si je n'aime pas forcément la routine, j'étais bien. Je me sentais bien. Parce que comme tu dois sûrement le savoir, le plus dur pour, c'était le CNED. Travailler seule, en autonomie, chez moi, m'a beaucoup changé. Je n'ai pas envie de le refaire mais d'un côté, être loin de tous ces "problèmes" du collège, de ces disputes débiles et fatigantes, j'étais bien. Le temps est passé à une allure folle. Et on en a profité, de tes beaux paysages, de toi. On a visité ton territoire et mes yeux ont été émerveillés parce tout ce que j'ai pu voir. Par tout ces trésors que tu recèles.

    En six mois, j'ai eu l'impression d'avoir grandi d'au moins deux ans, dans ma tête. J'ai compris que les amis sont essentiels dans notre vie mais qu'on peut aussi vivre seul. Et que surtout, la famille, c'est quelque chose de précieux et à chérir.

    Même si je n'aime pas la ville et ses bruits, Cape Town, c'est Cape Town. C'est un charme, c'est un beau bruit, c'est des paysages à couper le souffle. 

    Alors merci, merci aussi à mes parents, pour cette expérience hors du commun. Merci pour tout. C'était un moment de ma vie que je n'oublierai pas. Et malgré les moments difficiles, où j'avais l'impression d'être seule au monde, malgré tout, j'ai aimé ça.

    Chère Afrique du Sud, tu reste un pays magique. Magique est le mot, car on connait tous ton passé, mais tu es forte. Même si le passé se fait toujours ressentir, je suis persuadée d'un jour, tous tes bleus s'effaceront.

    En écrivant ces quelques lignes, mes larmes avaient envie de couler, peut-être l'émotion de te quitter, parce que malgré tout, ça a été six mois de ma vie, que je n'oublierai pas. Loin de là, ça sera un trésor de la vie que je chérirai et que je raconterai sans regrets mais avec fierté.

    Car, chère Afrique du Sud, tu m'as offert une seconde maison, tu m'as tant appris. Tu es un pays merveilleux. Tu es belle. Et je t'aime.

    J'espère revenir te voir un jour car c'est pleines d'émotions que je te quitte...

    -Lou

    yellow

    « Version 5.0Version 6.0 »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Avril à 21:22

    Wow, c'est vraiment beau... On voit ton expérience à travers ce texte, ton autre vie pendant ces six mois, et c'est raconté de façon comme si on ressentait un peu les choses comme toi. J'espère que tu auras l'occasion de revenir là-bas, du coup ~

    2
    Vendredi 14 Avril à 22:26

    Très jolie! Ça a dû être une excellente expérience!

    3
    Lundi 17 Avril à 11:06

    My god, j'ai des frissons mdr ! En plus c'est le dernier article que je lis avant bye bye donc... Je me sens nostalgique, et en plus ce que tu racontes :)

    Ça doit être cool le CNED non ? Ok, le hors-sujet mais bref. Je trouve que tu racontes d'une manière incroyablement poétique, et ton aventure est trop chouette !

    4
    Jeudi 20 Avril à 19:09

    C'est super beau, on ressent vraiment toute l'émotion que tu as voulu mettre dedans et ça donne envie d'aller visiter. C'est vraiment chouette & unique comme expérience 

    5
    Lundi 1er Mai à 11:31

    C'est super que tu aies pu vivre ça ! ;) un bel au revoir...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :