• L'océan est à nous

    beach

    "Elle aimait l'océan parce que chaque fois que les vagues quittaient la rive, elles revenaient toujours."

    https://www.youtube.com/watch?v=picfzpEC4KU

    Thalia,

    J'ai besoin de toi à mes côtés. J'ai besoin de sentir ton souffle, les pulsations de ton cœur. J'ai besoin de voir tes yeux briller, ta bouche s'étirer pour former un sourire. J'ai besoin d'entendre ton rire se mêler aux larmes. J'ai besoin de ressentir toute ta peine, toute ta joie. J'ai besoin d'être en fusion avec toi. Je ne peux m'empêcher de repousser cette petite voix qui est la conscience me dire que toi et moi, on est trop différentes. Que toi et moi, nous sommes deux constellations lointaines. Parce que j'y crois, parce que j'ai besoin de me raccrocher à toi. Parce que deux planètes, même éloignées, peuvent se voir, s'entendre, se comprendre. Parce que l'impossible est possible. 

    Tu sais, j'aurai tellement aimé passer plus de temps à tes côtés. J'aurai tellement aimé manger avec toi le midi, débattre sur des sujets sans importances, marcher tout en parlant. J'aurai tellement aimé essayer tes larmes. J'aurai tellement aimé te faire rire. Mais maintenant, tout ça, c'est plus possible. Si tu savais comme je regrette. Et tu sais, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que tu es la personne qui me comprend le mieux. Et j'ai aussi l'impression que je te comprends. Qu'après tous nos mots échangés, on est reliées par un fil invisible mais incassable. Parce que quand je t'écris des textes, où j'y mets toute mon âme, où j'y exprime tous mes sentiments, tu réagis. Tu arrives à discerner mes mots. Alors c'est pour ça que j'aurai aimé passer plus de temps à tes côtés. Parce que toi seule me comprend réellement.

    Et tu sais, aussi, j'ai pas envie de m'accrocher à un bout d'amitié qui n'existe pas. Qui n'existe qu'à mes yeux. Parce que même si j'ai l'impression que toi seule peut lire en moi comme un livre ouvert, j'ai aussi l'impression que tout ça, c'est que du vent pour toi. Une banalité. Or, je veux tout sauf te paraître banale. 

    Alors, Thalia, s'il te plaît, ne me laisses pas. J'ai l'impression de t'oppresser, de t'empêcher de prendre ton envol. Mais tout ce que je veux, c'est ton bonheur. Je veux que tu sois heureuse. Et si ton bonheur doit se faire sans moi, qu'il en soit ainsi. Oui, je me contredis avec ce que j'ai dit plus haut. Je ne veux pas te retenir. Mais avant, saches une chose :

    Tu es tout ce dont j'ai besoin, un peu comme ma moitié. Je ne veux pas te faire une déclaration d'amitié comme on a l'habitude de voir parce que toi, t'es différente. T'es magnifiquement différente. Tu mérites plus que ça, tu mérites plus que moi surtout. Mais j'ai envie de naviguer avec toi. Sortir en mer et affronter les tempêtes. Retrouver le beau temps. Et t'aider. Te soutenir. Même si tu n'auras pas tout le temps besoin de moi. D'ailleurs, as-tu encore besoin de moi? Si tu pars, je m'en remettrai. Certes, difficilement mais je te promets que ça ira. Mais ne crois pas que je t'oublierai. Jamais je pourrais t'oublier. Parce que tu sais, t'es belle. Pas d'une beauté superficielle, pas comme toutes ces filles avec leurs tonnes de maquillage. T'es belle avec tes défauts et c'est eux qui te rendent magnifique. Parce que t'es unique. Et mon amour pour toi est si fort qu'il en fait trembler la terre, qu'il en remue les étoiles et qu'il en retourne les cœurs. 

    J'ai                    besoin                    de                    toi.

    Mais pars si il le faut. Et reste si tu le veux. Moi je t'attendrai. Parce que je t'aime trop pour te laisser partir, même si je m'accroche à rien. Je tomberai, je glisserai, mais je m'en remettrai. Tant que tu es heureuse.

    J'espère ne pas te dire au revoir Thalia. L'océan est à nous si tu veux bien naviguer avec moi.

    -Lou

    PS : N'oublie jamais, une nuit sans étoiles cache bien d'autres merveilles.

    « Tag temporelC'est ici que ça s'achève »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Août à 23:59

    Whaou! Je crois bien que c'est la plus belle déclaration que j'ai jamais lu... A la base j'avais la flemme de lire et puis... ta première phrase m'a convaincue heureusement d'ailleurs! Comparer l'amitié et la mer c'est génial, magnifique,.... (et je dis pas ça pasque j'adore la mer enfin un peu aussi quand même)

    Voilà voilà! En tout cas super texte (et la musique va super bien avec)

    2
    Mardi 7 Novembre à 20:19

    Je n'ai pas les mots. Les tiens, accompagnés de ces airs doux au piano. Tu m'as faite chavirée et j'aurais aimée être Thalia. J'aurais aimé qu'on me fasse une déclaration aussi belle, aussi sincère, aussi merveilleuse. Je n'ai plus les mots pour te dire combien c'est bouleversant, combien c'est émouvant. Je tremble presque derrière mon écran, mes doigts ripent sur mon clavier et font des fautes d'une stupidité évidente. Cette analogie avec la mer, les vagues, ...

    Ton style, ta plume, tes mots, l'élégance avec laquelle tu joues avec eux, la simplicité de tes phrases, la complexité de tes pensées... DAMN ! C'est beau...

    Que dire d'autre...

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :